Ces foutus lutins…

on

Je n’ai pas d’enfants. Je les aime bien, je m’occupe volontiers de ceux de mes conjointes, et j’ai un bon contact avec eux, mais je n’en ai pas qui m’appartiennent en propre. Une bonne chose. Surtout si on considère mon état financier et ce qu’ils valent, pour les pièces, sur le marché noir…

J’ai même essayé d’en avoir, sans résultat. Sans doute parce que mon ex était trop vieille (oupssselaï!) mais peut-être aussi à cause de moi. S’il y a réellement une corrélation, comme certaines études tendent à le prouver, entre l’infertilité et la marijuana, je peux oublier ça. Ce bébé-là, je l’ai fumé.

Je retarde donc, parfois, sur les nouvelles idées qu’ont les publicitaires pour vous faire passer l’argent de vos poches aux leurs, afin de faire plaisir à vos tout petits.

L’an dernier, quand mon neveu, tout excité, m’est arrivé en courant pour me présenter un genre de poupée à la gueule de plastique et au chapeau aussi pointu que son nez, j’ai eu comme un mouvement de recul.

Ew! Qu’est-ce que c’était que ce truc? On aurait dit une poupée Bout d’chou anorexique souffrant de démence! Avec, et je le dis sans préjugé aucun, un air particulièrement homo…

-C’est mon lutin! Tu devrais voir tous les tours qu’ils nous a joué!

Hein? Je pose la main sur son front, mais il ne semble pas faire de fièvre. Je lui demande d’où ça sort.

-On l’a attrapé avec un piège!

Euh?

Bon, l’esprit de Noël, je veux bien, mais qu’est-ce que c’était que cette joyeuse connerie? J’ai dû faire quelques recherches. Apparemment, cette  »légende de Noël » a débuté en 2006 dans la région du Lac St-Jean, quand un père aurait fait croire à ses enfants, en voyant des traces dans la neige, qu’il s’agissait de lutins. L’engouement a rejoint Québec, où un gros magasin de jouets dont je passerai le nom sous silence a profité du fait qu’en cette période de réjouissances, les parents refusent difficilement à leurs enfants tout ce qui touche à  »la magie de Noël ». Après ça, c’était lancé. Les parents étaient baisés. Car ça coûte, ces cochonneries!

Bien que je trouve cette nouvelle marotte d’une idiotie sans nom, j’ai une pensée pour vous, alors un petit truc: n’achetez pas les vôtres dans un magasin de jouets. Ils en vendent chez BMR et RONA pour le tiers du prix. Et comme j’ai été esclave, chez Rona, pendant plus de six ans, faites plaisir à votre blogueur préféré, et achetez-les donc chez BMR, hein?

Les lutins font des farces. Ils jouent des tours. Ils foutent le bordel chez vous durant la nuit. Vous devez les piéger vous-même avec des biscuits. Je le sais, que si j’avais des enfants, je trouverais sans doute ça cute! Bon, ok, non. Probablement pas. De l’extérieur, en tout cas, ça semble particulièrement con…

La fille de douze ans de mon ex, cette année, y croyait encore. Je lui ai conseillé de vivre son trip, mais de ne pas trop en parler avec ses amies. Un statut social, à l’école primaire, c’est fragile, t’sais…

Quand j’étais gamin, on nous faisait croire au Père Noël, et c’était déjà trop pour mon goût. Lui, au moins, on savait quand il passait, et les biscuits ne servaient pas à le piéger. De plus, il emmenait des cadeaux, il ne foutait pas la merde dans votre salon! J’ai mis la main sur mon album de bébé, récemment. Il y est inscrit qu’à trois ans, alors que mon père simulait la présence du Père Noël dans la baraque, j’ai demandé de ma chambre:

-Pourquoi papa fait ho ho ho?

Autant pour la magie de Noël, ‘pa!

Il parait qu’on ne peut piéger son lutin qu’une fois la première neige arrivée, ‘demandez-moi pas pourquoi… Sans doute à voir avec le fait qu’ils viennent en traineau, ce qui veut dire qu’il doit être aussi aisé de se stationner au Pôle Nord, de janvier à novembre, qu’à Québec. Parti comme c’est là, le réchauffement de la planète risque de mettre fin au mouvement… Un lutin qui arrive à la mi-janvier, ça fait pas sérieux…

Bref, j’ai toujours été sensible à la magie, mais pas quand il y a un motif commercial derrière. J’ai toujours adoré monter des bateaux aux enfants, et les emmener dans un monde imaginaire de mon invention, mais je peux faire ça sans débourser. Et si je dois débourser, ce sera pour leur offrir un cadeau qui ne se  »sauvera » pas le 24 décembre. Car ces petits connards retournent au Pôle Nord, en plus!

Vous avez intérêt à bien les ranger, d’ailleurs, parce que j’imagine bien la tête de vos mioches en découvrant leur lutin dans une boite de carton, au sous-sol, en juillet!

Sincèrement, même si j’aimais l’idée, ce qui n’est pas vraiment le cas, je trouve leur apparence pas du tout rassurante. Si je me réveillais à côté de ça, j’aurais un instant de panique. Ils ont l’air maniaque, merde! Chuckie, à côté, semble sympathique, même avec son couteau!

Surtout, j’ai toujours détesté les modes, spécialement quand elles sont passagères, ce qu’elles sont par définition. Plus encore quand elle s’adressent aux gamins. Quand ça vous donne mauvais genre, aux yeux de votre progéniture, de ne pas entrer dans la danse, je trouve ça carrément nocif. Une mode obligée n’est pas une mode. C’est un dictat.

Je ne suis pas le Grinch. Ben oui, je le trouve cute, mon neveu, quand il me fait la liste de ce que mange son lutin (cette créature ne semble se nourrir que de palettes de chocolat; à se demander comment ce petit merdeux peut rester aussi mince…). Mais c’est surtout parce que mon neveu est cute, point, lutin ou pas lutin. C’est de famille, que voulez-vous…

Surtout, je n’arrive même pas, seul, à garder un minimum d’ordre dans mon appart’. Pas besoin d’un lutin pour foutre le bordel en plus! Je suis sûr que s’il s’en pointait un chez nous, il se dirait que douze de ses chums sont déjà à l’oeuvre dans le coin. S’ils s’amusaient à déplacer des trucs, je mettrais six mois à m’en apercevoir.

Je ne suis pas borné, toutefois… S’il en vient vraiment un, je vais y croire, promis.

Je vais assurément lui défoncer sa tronche de cinglé anorexique, mais je vais y croire…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s