La petite voix fatigante

on

Vous savez de quelle voix je parle. La voix de la raison. L’empêcheuse de tourner en rond. Celle qui vous dit que vous ne pouvez pas, ne devriez pas, que c’est une erreur… La voix qui est toujours dans le vrai, alors que vous voudriez avoir l’opportunité de faire vos conneries en paix. Ne la mélangez pas, en ces occasions, avec la voix de votre conjointe. Celle-là est fatigante, certes, mais elle n’a pas toujours raison, loin s’en faut. Et si j’emploie le féminin, pour conjointe, c’est que c’est une des rares choses que les hommes ne font pas, en couple. Penser pour les autres. On a déjà assez de mal à ne pas faire d’idioties sans essayer de prévenir celles de nos femmes.

C’est cette voix. Oui-oui, celle que l’on n’écoute que rarement, voire jamais. Celle-là.

Je me conditionne à l’écouter, pourtant… Particulièrement quand je rencontre une femme. Je sais, d’expérience, qu’elle hurle carrément, quand elle sent qu’il y a anguille sous roche. Dans un petit bureau, dans mon cerveau, le mini-moi à qui appartient cette voix saute sur place, tout rouge, en s’égosillant de me tirer de là. Je ne l’écoute jamais, et après la catastrophe, avec toute la mauvaise foi dont je me sens capable, je me demande vraiment: comment ça se fait que j’ai rien vu venir? C’est bizarre…

Heureusement que le mini-moi marche plus à l’instinct qu’à la vue. Il n’a donc pas de fenêtre dans son bureau. Autrement, je le verrais me faire des doigts d’honneur des deux mains…

J’ai toujours su cerner les gens en un coup d’oeil. Il me suffit de quelques phrases pour savoir à quelle type de personnalité j’ai affaire. Une seule exception: les très jolies femmes, qui mettent mon cerveau à off. C’est pas non plus un gros boulot, parce que ce n’est pas comme s’il roulait à plein régime le reste du temps. La petite voix le sait. Mini-moi se redresse dans sa chaise dès qu’il en voit une passer, en alerte, et agite sa pancarte DANGER! Mais il n’a pas de fenêtre dans son bureau, alors je ne le vois pas. Le vôtre a peut-être une fenêtre. Ou vous sentez le courant d’air créé par la pancarte qu’il agite. Moi pas.

Ce problème-là, je l’espère, est désormais réglé. Avec la dernière, mini-moi n’a pas bougé un cil, et c’était de loin la pire du lot. J’ai compris le message. J’ai fait tailler une fenêtre dans le mur de son bureau, et je lui ai enlevé son fauteuil, pour l’obliger à rester devant. Pour être juste, il en avait peut-être marre de hurler pour rien, et voulait me donner ma leçon.

La petite voix ne s’occupe pas que de vos relations amoureuses. En fait, elle s’occupe de votre préservation. Son boulot, c’est de vous éviter les ennuis. Il y en a simplement plus dans ce domaine, apparemment. Deux ou trois fois, mini-moi m’a sauvé la peau, carrément. Un jour, sans savoir pourquoi, et alors qu’aucun signe ne laissait présager quoi que ce soit, je suis entré dans un garage et j’ai demandé à l’employé s’il n’aurait pas le temps de jeter un oeil à ma bagnole. Après l’inspection, on m’a dit que j’avais une roue qui était sur le point de se tirer en vacances, alors que j’allais prendre l’autoroute.

Un de mes amis m’a raconté que son appartement s’était subitement mis à lui faire horreur. Chaque jour était pire que la veille, alors qu’il y habitait depuis des années. Sans raison valable, il s’est finalement mis à faire ses boites, et il a déménagé du jour au lendemain. Deux jours après son départ, un incendie a ravagé l’immeuble, en tuant deux de ses voisins. Tiens donc…

Ce n’est pas toujours aussi tragique, naturellement. Dans un bar, l’an dernier, j’ai repoussé les avances d’une femme magnifique, ce que je ne fais presque jamais, parce que les très belles femmes qui me font des avances ne sont pas légion, après tout… Le type à la table d’à côté, sur lequel elle s’est rabattue, n’a pas eu cette bonne idée, et ils s’embrassaient à pleine bouche deux heures plus tard. Ils ont eu le temps d’en profiter environ quinze minutes, avant qu’un goon n’entre en coup de vent et se jette sur mon voisin pour lui faire sa fête. Le chum de la fille. J’ai presque senti mini-moi me taper sur l’épaule, en regardant ça, pour me remercier de l’avoir écouté…

Il y a pire erreur que de séduire la mauvaise femme dans un bar, croyez moi…

Je me revois sur ce bateau de croisière, sur le point de faire ma demande en mariage. Mini-moi hurlait si fort que c’était une mauvaise idée que j’ai retardé ma demande d’une journée, en me demandant pourquoi j’avais le sentiment que je faisais une telle connerie.

-Fais pas ça, l’grand! Youhouuuu! Écoute-moi! Écoute-moi! Es-tu sûr que c’est vraiment ce que tu veux? Tu trouves pas que ça pue?

Je me suis gardé une petite gène, ce soir-là, à la dernière minute. Le lendemain, bague en poche, je me suis convaincu que je n’avais rien entendu. Je suis con comme ça. J’allais remettre ça lorsque la voix m’a dit:

-Non? Pas encore, dis? Qu’est-ce que tu n’as pas compris, hier? C’est une mauvaise idée! En lettre de dix pieds, en néons rouges qui flashent! Mauvaise idée! Va pas faire cette connerie!

J’ai ignoré la voix. J’ai fait ma demande. Elle a accepté. Dans ma tête, j’ai entendu mini-moi applaudir, en disant:

-Oh, bra-vo… Vraiment, champion, tu viens de te dépasser. Tu viendras pas me dire que j’t’avais pas averti, espèce de moron… Tu vas voir…

J’ai vu. Le mariage a été annulé la veille de la cérémonie.

Maintenant, j’écoute la petite voix.

Aussi fatigante soit-elle, je vous conseille de faire de même. Et si vous êtes déjà marié, désolé d’arriver en retard…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s