La connerie n’a pas de limites

on

Hier, j’en avais ras le pompon de la bêtise humaine. J’étais déjà bleu marin de ce qui s’était passé chez Charlie Hebdo. Mon article n’était pas nuancé, parce que la religion musulmane ne l’est pas. Parce que les fous furieux qui s’en réclament, pour tuer, ne le sont pas. Pour preuve, il y a des cons pour clamer haut et fort qu’ils se fichent de ce qui s’est produit à Paris, voire que Charlie Hebdo l’a bien cherché.

Je me suis même fait traiter d’enculé et de lâche par un imbécile, qui me reprochait de me cacher derrière un article, alors que j’écris pourtant sous mon nom, et qu’il me lançait ses insultes sous le couvert d’un pseudo. Tout à fait conséquent, d’ailleurs, le bougre, puisqu’il me disait que chez Charlie, au moins, ils avaient du courage, contrairement à moi. À mon avis, ce type, qui n’avait pas exactement le profil à avoir déjà ouvert un livre, s’imaginait que Charlie Hebdo produisait des articles de cuisine, et non des articles tout court. Je ne suis pas du genre à prôner la violence en général, mais en ce qui me concerne, pas du genre à tendre l’autre joue non plus, alors je l’ai invité à venir m’insulter en personne. J’ai longtemps travaillé en santé mentale et suis donc sensible aux gens qui souffrent de troubles mentaux, mais pas question d’endurer n’importe quoi non plus sous prétexte que les parents de ce monsieur étaient frère et soeur… Je ne suis pas exactement du genre poids plume, et j’ai déjà fiché des raclées pour beaucoup moins que ça.

Je ne suis guère de meilleure humeur ce matin. Toujours sous le choc. Pas seulement sous le choc de la tuerie, mais également des horreurs qui ont été dites par la suite. J’ai été particulièrement frappé par les propos de Geneviève Lepage, la porte-parole de l’association musulmane québécoise:

« L’Islam n’est pas une menace. Ce qui est une menace, c’est que des organisations comme Charlie Hebdo fomentent elles-mêmes la division et l’intolérance.
« Il n’y a pas de telle publication ici au Québec. Mais certains commentateurs font réagir, surtout de votre Journal (journal de Montréal). Je mets en garde ces idéologues islamophobes d’utiliser l’attentat de Paris pour alimenter l’islamophobie ici… »

 Est-ce que c’est moi, ou ses propos sonnent légèrement comme une menace, vers la fin? Au diable les nuances: il s’agit de menaces à peine voilées: si vous continuez à tenir des propos islamophobes (comprendre: si vous ne dites pas à quel point nous sommes persécutés et surtout comme notre religion est belle, douce, et sans aucune incidence sur le terrorisme) il risque d’arriver des événements similaires à nouveau…

On s’entend: j’ai rarement entendu quelque chose de plus stupide, mais on ne s’attendait pas à quelque chose d’intelligent, vu les circonstances… Je la voyais mal nous dire: Oui, notre religion a directement inspiré des fous furieux à commettre ces actes de démence… Ce qui m’a surtout dégoûté, de la part de Mme Lepage, est son absence de compassion pour les victimes. En a-t-elle parlé? Non. A-t-elle déploré les évènements? Pas une seconde. Charlie Hebdo poussait les gens à l’islamophobie, point barre. Comprenez: ils sont responsables de ce qui leur est arrivé.

Dégueulasse, ni plus ni moins. Pauvres petits musulmans persécutés. Pauvre de moââââ, qui ne peux pratiquer ma religion en paix à une époque où certains de mes coreligionnaires butent des innocents à tout va.  Il y a des millions de bons musulmans, de par le monde. Ce n’est pas de leur faute, et je le conçois. Pas de sa faute à elle non plus, malgré ses propos stupides.  Je doute fort que Mme Lepage, malgré son manque apparent d’empathie, ait jamais trempé dans quoi que ce soit d’illégal, mais vous savez quoi?

Moi non plus, bordel de Dieu!

J’ai beau être un infidèle, j’ai le droit de vivre ma vie en paix sans qu’un fou me tire dessus. J’ai beau me foutre du prophète comme de ma première couche, je n’accepte pas d’être traité d’Islamophobe. Je vis dans un pays où la liberté d’expression est reine, et même si j’avais envie de crier sur tous les toits que j’emmerde l’Islam et tous ses adeptes, ce qui n’est pas le cas, c’est mon droit le plus strict. D’ailleurs, islamophobe… Ça sous-entendrait que nous avons peur de l’Islam.  Je ne sais pas pour vous, mais ces temps-ci, je ressens plus de mépris que de peur, face à ce genre d’attaque. Plus de rage que de peur, face à ce genre de propos. Plus d’intolérance que de peur, face à la religion en général. Je n’ai pas peur. Je suis en tabarnac!

Mme Lepage m’a fait réaliser une chose, par contre: je suis un connard-ophobe. J’ai peur des connards. Et des connasses, tant qu’à ça, sans viser personne. J’ai peur de leur esprit limité. Peur de voir la conduite des gens dictée par leur religion plutôt que par leur coeur et leur bon sens. N’importe quelle religion. Peur de l’interprétation que font certains débiles de textes qui non seulement datent de milliers d’années, mais sont en plus le résultat d’une tradition orale, ce qui veut dire que l’essentiel du message s’est perdu dans la nuit des temps. J’en ai assez de nous voir nous faire rentrer dedans par une religion qui est minoritaire, chez nous. Ras le cul d’avoir à surveiller mes propos pour ne pas offenser des gens qui marchent au pas de l’oie des Imams.

Pourquoi y aurait-il des conséquences, d’ailleurs, à médire de l’Islam? Pourquoi l’Islam en particulier? La deuxième religion du Québec, selon statistiques Canada, est la religion protestante. Pourquoi pourrais-je envoyer se faire foutre tous les protestants du Québec sans m’attirer de problèmes, et recevoir des menaces dès que je parle du prophète? Pourquoi est-ce que les adeptes de la religion Hindoue, qui représente le cinquième des musulmans du Québec, ne font jamais chier personne? Pourquoi les orthodoxes, qui sont à peu près égaux en nombre aux musulmans, dans la belle province, ne viennent jamais nous les casser? Pourquoi prendre des gants blancs uniquement pour les musulmans? Parce qu’il s’agit d’une religion qui semble inspirer plus de fous furieux que les autres, et que le seul moyen de la faire respecter est la menace?

D’ailleurs, au pourcentage, la seconde place, après les cathos, est tenue au Québec par ceux qui ne pratiquent pas de religion. Vous en êtes, comme moi? Ne vous en faites pas: vous êtes un infidèle pour les musulmans, au même titre qu’un bouddhiste, un sikh, un orthodoxe ou un catholique. Ils vous accusent de tous les mettre dans le même sac? Ils font exactement la même chose.

Et vous savez, quand je parlais des frontières qui se franchissent dans les deux sens? Je ne parlais pas uniquement des nouveaux arrivants qui trouvent difficile de pratiquer leur religion au Québec. Ça vaut également pour les Québécois convertis qui ne sont pas satisfaits de notre façon de vivre. Un pays, c’est comme un boulot, en un sens: Ça ne te plait pas? Décalice! 

Va pratiquer comme tu l’entends sous d’autres cieux. Très loin, si possible. Faites tout de même attention à l’endroit que vous choisirez, si vous êtes une femme, car cette religion si large d’esprit, dans bien des pays, ne vous laissera même pas la chance de vous plaindre…

Ah, oui… Évitez tout de même l’Angola: ils viennent d’y interdire la religion musulmane.

Je ne suis pas raciste; je suis athée, et j’en ai plein le dos de voir la religion causer autant de problèmes. Depuis le 11 septembre, je repense régulièrement à phrase d’Albert Camus, sur le sujet:

Si Dieu existe, je le méprise…

Et comment!

Advertisements

2 Comments Add yours

  1. Pierre dit :

    J’ai lu le même article que vous au sujet de Mme Lepage
    http://www.journaldemontreal.com/2015/01/07/charlie-hebdo-accuse-davoir-alimente-la-violence

    mais voyez comme notre bonne femme change de discours lorsqu’on lui tend le micro avec Dutrisac http://www.985fm.ca/lecteur/audio/que-pense-l-association-musulmane-quebecoise-des-a-254427.mp3

    Ces gens sont dangeureux.

    J’aime

  2. Michel dit :

    Moi, mes croyances sont aussi fortes que celle du plus pratiquant des musulmans, juif ou chrétien… Dieu n’existe pas, les religions sont un vieux code de loi qui date de la nuit des temps quand l’humanité devenait le bordel… 10 lois à suivre… Apres on a mis les prophètes et toute cette folie furieuse. Par contre, mon athéisme ne me permet pas de vouer un respect particulier aux croyants mais encore moins de me foutre de leurs croyances… Pour moi ce sont des humains comme moi et tant pis pour eux si leurs croyances leur enlève le desir de s’accomplir comme humain à part entière…quelle horreure… 17 morts, en une journée, la guerre en Afghanistan a fait environ 150 morts au sein de nos troupes en plus de 10ans… La folie des derniers jours doit cesser un point c’est tout!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s