Badoo, ou l’art de voler en toute impunité

Un vendredi soir, dans le temps des fêtes. Je suis célibataire depuis quelques mois, et après un an à endurer mon ex et ses trois enfants, je ne m’en plains pas. Si je suis sensible aux problèmes psychiatriques des gens, pour avoir travaillé dans un asile, j’apprécie moins quand c’est en dehors des heures ouvrables,…

Frère Jacques

-Réveille-toi! Réveille-toi! -Hein? Uh? Quoi? Trois heures du matin, il y a quelques années. Ma nouvelle blonde me secoue comme un prunier. J’ouvre les yeux à moitié, pour la trouver à genoux dans le lit, au-dessus de moi, avec le regard paniqué. Pendant un instant, je m’attends presque à voir un de mes reins entre…

Oskar

Oskar a 93 ans. Il est toujours en vie, mais ce n’est pas évident tous les jours. Tout ce qui lâche n’est plus sous garantie depuis un moment. Il a ses ennuis de santé, comme tous ses amis, mais ne se plaint pas. Jusqu’à ces derniers temps, il menait une vie presque normale, qu’il appréciait….

Cette année…

Avril ’88. J’ai neuf ans, et des envies de meurtre. Je sauterais dans un autobus pour Boston armé d’un couteau à beurre pour aller régler le compte de Michael Thelven. Je ne suis pas très grand, mais je pourrais toujours le poignarder à la hauteur des genoux. Je n’ai jamais haï avec une telle intensité….

Le jour où nous mourrons ensemble

La vie est un long fleuve. Pas tranquille, mais un long fleuve tout de même, et la régularité du courant nous endort le plus souvent. On attend une promotion, la fin de semaine, l’attention d’une femme,  que le petit fasse ses nuits. On attend un emploi, une publication, les vacances d’été, la coupe Stanley. On…

Fouille moi!

Je n’ai jamais vendu de drogues. Je n’ai jamais été soupçonné d’avoir vendu de la drogue. Dans mon jeune temps, je la consommais beaucoup trop rapidement pour la vendre. Je n’avais jamais un sou, mais au moins, je n’avais pas de problème avec la direction du bahut. Pas à cause de la drogue, en tout…

La vérité sur le milieu.

La question que l’on me pose le plus souvent, depuis un an, porte sur les raisons pour lesquelles aucun autre roman n’a suivi la publication de Voir Québec et mourir. On me demande souvent si j’ai cessé d’écrire, et pourquoi je ne publie plus. Je vais tenter d’y répondre ici sans écorcher personne, mais je…

Avant facebook

Je bois mon café. Je fume une cigarette que je fais semblant d’ignorer, puisque j’ai arrêté. Je lis sur mon ordi divers articles paru sur mon fil d’actualité. Je regarde la vidéo d’un mongol avec une scie à chaine. Je me demande pourquoi c’est moins épeurant une scie à chaînes qu’une chainsaw. Un cave avec…

L’Afrique, ce continent insignifiant

Je ne veux pas imaginer. Je ne veux pas entendre le bruit des corps qui s’effondrent, ni celui des rafales d’armes automatiques. Je ne peux même pas concevoir leur peur, leur panique totale, ni les voir courir pour sauver leur vie. Je ne veux pas, parce qu’entre les murs de ce temple du savoir, leurs…

Vous voulez lire de la merde? Continuez à en acheter…

Une des phrases que j’entends  le plus souvent, à propos du roman québécois est celle-ci: Moi, je me force pour lire du roman québécois! La personne te le dit avec fierté, en se disant que comme auteur, tu ne peux qu’encourager à acheter québécois. Ce qui m’attriste, c’est qu’ils ne réalisent jamais ce qu’ils viennent…

L’homme du Second Cup

Quand je travaillais en psy, il m’arrivait d’avoir besoin de sortir de l’hôpital pour une bouffée d’air frais ou un café qui ne goûtait pas le jus de chaussette. J’ai fini par atterrir au Second Cup de la rue St-Denis à la même heure chaque matin, parce que j’avais toujours à faire dans ce coin-là….