Cossin essentiel…

Bon. Je l’ai finalement fait. Après des mois de procrastination intensive, à regarder l’écran de mon iphone fêlé, je m’en suis procuré un nouveau. Je savais que mon contrat était expiré, et qu’au bout de sept ans comme client, on allait pratiquement m’en lancer un pour que je reste, mais j’hais ça, quêter. J’hais ça, faire semblant de savoir que le concurrent fait ça moins cher, mais c’est presque toujours le cas. J’hais ça, faire croire que je vais passer à l’Ouest, alors que je n’ai aucune envie de tout recommencer ailleurs, ou de remplir encore de la paperasse. Juste d’y penser m’a fait endurer un téléphone en pièces pendant des mois…

Un Haïtien dont le sourire paraissait même au téléphone m’a répondu, et on a valsé durant un moment, entre ce qu’il pouvait m’offrir et ce que je pouvais vouloir, gratuitement, de préférence. J’ai fini par avoir mon Iphone sans avoir à vendre mon char, et j’ai sauvé environ trois cent dollars, mais j’hais ben ça… Si on m’avait laissé faire, j’aurais toujours mon iphone 1. Celui-là, je l’ai échappé très exactement onze fois sur du béton, sans une égratignure. Mon 4 est tombé sur un tapis et je dois désormais l’incliner pour voir sous les craques… D’où la nécessité de tout ça.

La face de la vendeuse, quand j’ai dit que je ne prendrais pas d’assurances! J’aurais poussé sa mamie dans les escaliers sans obtenir un résultat plus satisfaisant! Quand, en plus, j’ai refusé d’acheter un étui que je viens de payer quatre fois moins cher sur le net, alors là, banco! J’étais un irresponsable qui vivait dangereusement. Je ne planifiais pas de lancer le nouvel appareil sur le béton à ma sortie du centre d’achats, mais peut-être qu’elle en sait plus que moi…

Je ne ressens pas la magie. T’sais, la magie Apple? Le gars, dans l’annonce, qui a l’air de jouir quand on le lui met dans les mains? En partant, je me suis pris un 5S. Pour les non-geeks, c’est le modèle juste avant celui qui est à la mode en ce moment. Je suis déjà en retard. Et comme mon modèle à moi, placé sur le présentoir à côté de l’autre comme il l’était, avait  l’air un peu cheap, ça m’a pas fait plaisir. Comme d’aller voir une Mercedes avant d’acheter ta mazda,,,

Puis, je me souviens que j’ai déjà oublié mon téléphone chez des amis durant trois jours avant de m’en rendre compte. C’est déjà plus que je n’en ai besoin. Et personne ne me convaincra jamais que j’ai besoin d’une Apple Watch, merde… J’ai déjà du mal à justifier un Iphone…

Je regarde ce bidule et je sais que je devrais me réjouir. Qu’il y a des petits enfants, en Afrique, qui n’ont pas de Iphone. En Asie, on en trouve dans les kinder, mais en Afrique, les prises de courants sont déjà plus rares, dans certains coins. Ils n’ont pas de Iphone, et ils sont toujours vivants, imaginez! Ça occupe de parcourir les décharges pour ne pas mourir de faim, mais je cherche toujours l’app qui va les y aider…

Ce qui me gosse, c’est que même pour moi, ce petit machin est presque essentiel, et je ne l’aime même pas! J’imagine pour ceux dont la grande joie est de se promener sur Facebook à une lumière… Quand je découvre un nouveau truc sur mon Iphone, c’est un général parce que j’ai mal fait un ancien, c’est vous dire… Je n’ai pas le réflexe: attends-je-note-ça-sur-mon-téléphone. Je cherche encore un papier et un crayon. Pourtant, quand je cherche une adresse, une info, un courriel, un resto et que je suis dans un parc du centre-ville, je suis content de l’avoir. Ingrat, le gars, je vous dis pas…

Je voudrais juste voir aussi souvent quelqu’un, sur un arrêt de bus, avec le nez dans un livre que dans son téléphone… Ingrat, et archaïque… Soit. Je m’assume.

N’empêche que je suis un client réticent. Avec un Ipad, deux Macbook et trois Iphones à mon actif, on m’imaginerait bien faire la file durant trois jours devant un Apple Store pour le nouveau modèle, mais je ne demeurerais pas aussi longtemps au même endroit pour une nuit avec Kim Kardashian. Le nouveau modèle, je l’achète en général deux ans plus tard, pour une fraction du prix. C’est le même téléphone, ‘paraît, et je peux au moins me respecter, de pas avoir déboursé six cent dollars pour un cossin auquel je ne tiens pas, même si j’en ai besoin parce que je suis capable de me perdre dans un centre d’achats.

Un jour, je vais faire comme mon amie Léo et revenir à la vie. Léo n’a pas de cellulaire. Pour ce que j’en sais, elle n’en a jamais eu. Elle ne répond pas au téléphone très souvent non plus, quand elle est chez elle. Pourtant, je parviens toujours à la rejoindre, d’une façon ou d’une autre, et nous n’habitons même pas la même ville. Je dirais bien qu’elle n’en a pas besoin, mais nous non plus. Elle ne s’est pas créé ce besoin…

En attendant que mon étui arrive, j’ose pas sortir… La fille du magasin m’a rendu parano. Et si une météore venue des confins de l’espace tombait pile sur mon nouveau Iphone pas assuré, et pas protégé?

J’imagine, puisqu’il est dans ma poche, que j’aurais plus urgent à gérer…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s