Le dernier à tenir

on

Les Québécois sont cernés depuis longtemps, et pas toujours par des gens qui nous souhaitent du bien. J’ai toujours soutenu que le référendum sur la souveraineté du Québec devait être tenu partout au Canada, sauf chez nous. Si on laissait la chance aux autres provinces, ils nous foutraient dehors avec plaisir.

J’ai beau avoir écrit un roman sur le sujet, c’est de la théorie, pour moi. Je n’ai jamais été insulté par un anglo parce que j’étais Québécois. ‘J’ai par contre souvent été insulté par des Français pour la même raison, puisqu’on en parle… Je vois, de loin, Stephen Harper agiter les bras et faire du bruit avec sa bouche, mais je ne me sens pas concerné. Je ne me sens pas Canadien. Ni Québécois. Je ne vois pas pourquoi je devrais être autre chose que moi. C’est déjà assez de boulot. L’homme est une ile, parait-il. Je vois la mienne dans les Caraïbes, près de l’argent de tant d’anciens premiers ministres patriotes…

N’empêche que je parle anglais. Que j’aime le parler. Ça fait peut-être une différence, de recevoir le mépris dispensé par le gouvernement quand on se le chope en traduction. Je vois ça, néanmoins, comme une chicane de voisins. On se voue aux gémonies, discrètement, et de temps en temps, une épithète bien sentie est envoyée d’un côté à l’autre de la clôture., mais personne ne pas chez le voisin avec un flingue pour aller faire des trous dans tout ce qui bouge.

Si vous vous sentez vraiment mis à part par les Canadiens, vous avez A) beaucoup trop de temps pour réfléchir et B) vous n’avez jamais entendu parler des Rohingyas.

Non, un Rohingya n’est pas un habitant de Rouyn. Techniquement, en fait, un Rohingya n’est un habitant de nulle part. Ils représentent 4% du peuple Birman, mais leur nationalité n’est plus reconnue. Pour établir un parallèle, imaginez ouvrir la télé, demain matin, et entendre votre premier ministre déclarer que la nation Québécoise n’existe plus.

Depuis 1948, la Birmanie est un des pays les plus instables. Les Rohingyas, aux yeux de la majorité de la population, appartiennent au Bengladesh, et personne ne veut d’eux. Cette minorité musulmane a vite découvert que de vivre au milieu de millions de bouddhistes n’avait rien de zen… Spécialement quand trois ans plus tôt, les musulmans birmans soutenaient les alliés, alors que le reste de la population attendaient avec plaisir l’arrivée des Japonais.

Même de leurs coreligionnaires, les Rohingyas ne peuvent guère espérer d’aide, puisque les musulmans Birmans établis dans le reste du pays affiche leur foi d’une manière différente de la leur, quand ils n’ont pas carrément été  »birmanisés » de force au fil des ans. Les officiels Birmans aiment bien l’homogénéité.  Qualifiés de chiens, et de sous-hommes par la population, on tente de faire de même avec les Rohingyas, tout en explorant des scénarios d’expulsion pure et simple.

Si vous voulez vous faire une idée de ce que ces pauvres bougres vivent, pensez à l’Allemagne, en 1934. Les Boches ne se sont pas mis à faire des rafles du jour au lendemain pour envoyer les Juifs à la mort. Ils les ont d’abord déshumanisés. Ils leur ont enlevé leurs droits. Se sont ensuite acharnés, à coup de propagande, pour préparer l’étape suivante sans que la population ne panique. Et les Allemands n’étaient pas à moitié aussi désireux de se débarrasser des Juifs que ne le sont les Birmans de voir disparaître les Rohingyas…

Leur peuple disparaît donc, petit à petit, dans l’indifférence la plus totale. 2015 n’étant pas 1945, quelques organismes de surveillance tentent bien de mettre la planète au courant de leur drame, mais combien de temps avez-vous, dans une journée, pour combattre l’injustice sociale à l’autre bout du monde? Voilà. C’est la même chose pour les autres…

Donc, quand je vois notre petite rivalité avec nos amis anglophone, je rigole. Tant qu’il serait possible de répliquer, je rigolerai. Quand les journaux commenceront à nous traiter de sous-hommes sans que personne ne réagisse, je commencerai à m’inquiéter.

Marrant, mais je n’ai vu personne flanquer de slogan Je suis Rohingya sur son Facebook…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s