Vroum vroum vroum…

on

Je vois pas. Non, vraiment, je ne vois pas. Je peux comprendre les trippeux de hockey, les fanatiques de Jésus et les tordus en tout genre, mais les amateurs de course automobile. je peux pas. C’est en dehors de mon ADN.

En partant, je n’aime pas être témoin, quand on en vient au sport. Pour moi, ça se pratique; ça ne se regarde pas. Pour commencer, de la F1, on va s’entendre, ce n’est pas du sport. C’est une prouesse technologique, des nerfs d’aciers, de grands conducteurs, et tout ce que vous voudrez, mais ce n’est pas du sport. D’un point de vue psy, ce serait même plutôt perçu comme un désir de mort, de rouler à plus de 300km/h sans la moindre protection. On jase pour jaser, là…

Quand j’ai demandé à une amie, récemment, ce qu’elle allait foutre au grand prix, ses yeux se sont allumés. Elle m’a parlé du bruit. Celui des moteurs, même si pour moi, du bruit c’est du bruit. Comment ça la prenait aux tripes. On ne parle pas ici d’une jeune poulette des dix-neuf ans en manque de sensations fortes, pour qui le cinéma a atteint son paroxysme avec Harry Potter, mais d’une femme éduquée, brillante, qu’on peut autant croiser au théâtre qu’à l’opéra. Ce n’est donc pas elle qui a un problème, mais moi qui ne comprend rien.

Pour moi, une voiture, c’est une voiture. Je préférerais une Porsche à ma Toyota, mais sinon, ça s’arrête là. Ça ne m’impressionne pas, que ça roule à trois cent à l’heure. Ça ne m’impressionnerait pas si ça roulait à six cent à l’heure non plus, alors c’est peine perdue pour la vitesse. Je n’ai jamais eu la fibre voyeur, à reluquer les accidents, et je ne trouverais donc pas mon plaisir, comme certains, à pouvoir en filmer un sur mon téléphone.

Je peux voir l’intérêt d’une course, à la limite. Mais là, elle tourne en rond, la course, ou à peu près! Si je veux voir des voitures tourner en rond, je vais m’installer une chaise de jardin à la jonction de la vingt et de la trente! Au moins, je pourrai voir passer différentes voitures!

Tous les amateurs masculins me parlent des femmes. Ok. Ça, à la limite, ça pourrait me parler, mais en y pensant un instant, je ne vois pas quel intérêt je pourrais partager avec une fille qui trippe bagnoles et moteurs… De plus, des femmes, il y en a partout. Inutile d’aller courir sur un circuit surchauffé pour en voir…

Alors vraiment, je n’ai pu trouver qu’une seule bonne chose à dire sur la F1: quand il conduisait un bolide, au moins, Jacques Villeneuve ne chantait pas…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s