Les perdues

on

«On manifeste topless pour se réaproprier notre corps! On affiche notre corps de façon combattante!

Je regarde le reportage sur les FEMEN. et une déclaration du genre n’attend pas l’autre. Je regarde principalement parce que je ne les comprends pas. Même pas un petit peu. Je me repasse ce que la dame vient de dire, en tentant d’y trouver le moindre sens. En vain. J’essayais de leur trouver une excuse, ou un sens caché, plutôt que de les voir comme une bande de crackpots qui aiment se promener les seins à l’air, mais vraiment, non, je ne vois pas…

Le féminisme, je veux bien, même si ça m’insulterait, si j’étais une femme, qu’on se batte pour mon égalité, comme si je n’étais pas déjà l’égale d »un homme. Les seins nus, je suis totalement en faveur, même si je trouve un peu weird d’avoir besoin de se trouver des prétextes foireux pour les montrer. Les deux ensemble, c’est simplement étrange. Elle pourront parler tant qu’elles veulent de lutte contre l’hypersexualisation de la société: ce n’est pas en montrant des seins à un homme que tu vas le pousser à réfléchir à autre chose qu’au sexe.

Tout discours réfléchi, si tant est qu’elles en aient un, prend le bord, de toute façon, à la seconde où elle apparaissent à l’Assemblée Nationale en hurlant que leur vagin leur appartient. Je me posais justement la question, tiens…

Autant dire les choses franchement: elles ont besoin de soins, et reçoivent beaucoup trop d’attention des médias.

Voici leur argumentaire. Elles se battent pour la liberté des femmes. Lorsqu’elles apparaissent seins nus, en hurlant et en dérangeant des événements officiels, la façon dont on les traite prouvent que les femmes ne sont pas libres. Elles sont donc victorieuses! C’est du raisonnement, ça, mesdames…

Naturellement, on les arrête parce que ce sont des femmes, et pas parce qu’elles troublent l’ordre public. Si je décidais, demain, de me pointer en bédaine au Parlement, en hurlant contre les coupes de Stephen Harper dans les milieux culturels, personne ne m’arrêterait. Parce que je suis un homme. Plein de sens…

Je vois des femmes mal dans leur peau, quand je les regarde. Rectification: Je vois des seins, et ensuite des femmes mal dans leur peau, ui pourraient mettre leur intelligence à meilleur escient, tout en menant le même combat. Personne ne prendra jamais une hystérique à moitié nue au sérieux, sur un plan intellectuel, et c’est là que les batailles se gagnent.

Elle nuisent plus qu’elles n’aident à la crédibilité du féminisme, actuellement…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s