La part du lion

on

Vous m’auriez demandé, la semaine dernière, de vous situer le lion Cecil que j’aurais été bien en peine de répondre. J’aime les animaux, mais je ne suis quand même pas du genre à agiter des pancartes pour la SPA. Comme la plupart des gens normaux, je ne laisserais personne s’en prendre à un animal devant moi, mais je ne passe pas beaucoup de temps à réfléchir à la question. J’ai toutefois senti une âme d’activiste s’agiter en moi depuis l’arrivée de Walter Palmer dans l’univers médiatique.

Palmer est ce dentiste américain qui a payé plus de 50 000$ pour pouvoir abattre Cecil, un lion à crinière noire qui faisait office de mascotte au Zimbabwe. Cinquante mille. Déjà, ça me dépasse qu’on puisse gaspiller une telle somme sur une connerie pareille. Je comprends le Zimbabwe qui accueille les chasseurs du monde entier à bras ouverts, et qui ramène un peu d’argent dans ce pays oublié de Dieu et des hommes, mais quel genre de type peut avoir besoin de se prouver au point de traverser la planète pour aller buter une bête? Si tu veux seulement te faire la peau d’un truc, essaie de choper un écureuil avec un bâton de baseball. Ça, au moins, c’est sportif…

Non. Palmer se promène partout dans le monde, et tue à tout va pour faire de  »belles » photos. Un lion ici, un tigre là, une panthère, un truc à cornes, alouette! Non, pas d’alouette, sans doute… Apparemment, quand il se fait prendre avec les pantalons aux chevilles, il dit chaque fois qu’il se fiait à ses guides et organisateurs pour respecter la loi du pays, et leur fout tout sur le dos. Cette fois, le Zimbabwe n’a pas tardé, et a arrêté les organisateurs sur place. Quant à Palmer, une demande d’extradition a été logée pour ramener le dentiste en Afrique. Il serait tout de même étonnant de voir les États-Unis y agréer.

La chasse pour manger, même quand ce n’est pas vraiment nécessaire, vu la quantité d’épiceries, je veux bien. Un lien avec notre passé doit être conservé, et si quelqu’un veut aller ramper dans de la merde de yack pour chasser son steak, soit. Mais une panthère? Un lion? Si tu as besoin de te prouver à ce point, prends un abonnement au gym, vieux… Palmer essaie même de faire croire qu’il ignorait le statut de célébrité du lion Cecil, comme si on poursuivait un lion ordinaire durant quarante heures dans un coin de pays où ils sont loin d’être rares.

Pire: une comptable américaine, Sabrina Corgatelli, a publié, en appui à Palmer, ses propres photos de chasses au Zimbabwe, en disant qu’elle aurait aussi tué Cecil si elle en avait eu la chance. Je n’ai aucun mal à la croire, puisque la … (insérez l’épithète de votre choix) publie tout un tas de photos de… girafes! Elle tue des girafes à l’arc. Si ce n’est pas la version féminine d’un douchebag, je ne sais pas ce que c’est… Elle pose à côté de girafes, en tas, au sol, et semble toute fière de son coup. Je me demande si Palmer n’aurait pas préféré qu’elle ferme sa gueule…

Un safari-photo me plairait vachement. Revenir avec des têtes dans mes bagages, en laissant des corps décapités derrière, vraiment, c’est juste creepy, et je ne crois pas que je parviendrais à m’entendre avec quelqu’un capable de ça. Avec quelqu’un capable de rattraper l’écureuil avec le bâton, peut-être…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s