Fêter tout croche

on

La St-Valentin arrive! Yéééé! Mais non, voyons, vous n’avez pas senti mon sarcasme vous sauter à la gueule. La St-Valentin n’est pas du tout une fête commerciale destinée à vous faire dépenser pour l’être cher, pour vous rappeler, justement, à quel point il vous coûte cher! C’est la fête de l’amour! Du romantisme, que diable!

Jamais compris ça. L’amour, quand on a la chance de le trouver et de le vivre, devrait être célébré chaque jour. Il devrait se suffire à lui-même. Il ne devrait pas avoir besoin d’un souper aux chandelles, de fleurs, et de chocolats à une date précise, qui tombe comme par hasard dans le creux de la vague des marchands et des fêtes où il est obligatoire d’offrir des cochonneries inutiles à l’être aimé pour lui prouver qu’on l’aime.

Si on doit fêter la St-Valentin, toutefois, autant le faire comme il se doit, et voici la recette originale…

Pour commencer, vous devriez fêter le 15, parce que la St-Valentin est tirée de la fête romaine des Lupercales, célébrée à cette date. C’est donc une fête chrétienne tirée d’une autre qui ne pouvait pas l’être moins, comme la date de naissance du petit Jésus, dont on n’a pas la moindre idée de la date de naissance (le 25 décembre est une fête païenne célébrant le soleil), à supposer même qu’il ait existé.

Vous vous dites que c’est chouette, que le chocolat va coûter moins cher et que les restaurants vont être vides? Encore mieux: vous n’aurez besoin ni des uns, ni des autres!

Vous pensiez baiser? Vous êtes sur la bonne voie, puisqu’il s’agit d’une célébration de la fécondité. Oubliez donc les préservatifs, pour être dans l’esprit de la fête. Vous aurez également besoin d’une grotte, de jeunes bergers, et d’un troupeau de chèvres, puisque c’est la fête de ceux-ci également. Déjà moins tentant et romantique, me direz-vous. Attendez un peu. Il vous faudra également de jeunes nobles. Les enfants du riche de votre quartier devraient faire l’affaire, à notre époque… Une fois dans votre grotte, sacrifiez une chèvre et aspergez les jeunes nobles de son sang. Romantique tout plein.  En quoi est-ce que ce rituel est sensé représenter la purification des bergers? Fouille-moé, mais les Italiens, en dehors des arts, de la bouffe, et du café, ont toujours été weird…

Vous n’avez pas nécessairement besoin de jeunes bergers, en fin de compte, puisqu’il s’agit de leur fête, mais qu’ils n’y sont pas invités. Par contre, les jeunes nobles sont essentiels, hein? Il vous faudra aussi des prêtres, mais puisque vous avez déjà des jeunes, ça ne devrait pas être trop difficile d’en attirer. Une fois les animaux de votre troupeau égorgés (c’est peut-être leur fête aussi, mais le concept de plaisir pour les fêtés dépassait sans doute les Romains… Où tu n’étais pas invité, ou tu te faisais égorger!) vous flanquez les jeunes et les prêtres dans leurs peaux, vous les faites courir sur la rue, où ils fouettent tout ce qui bouge avec des lanières tirées du cuir des animaux. Les femmes enceintes, tout particulièrement, parce que de se faire fouetter assurait une heureuse grossesse. Pourquoi? Est-ce que j’ai l’air Romain?

Finalement, pour bien terminer la soirée, les gars tiraient au sort les femmes qu’ils allaient baiser. Hein, que c’est romantique?

Oubliez aussi l’image de Saint-Valentin transpercé par des flèches. Saint Sébastien est mort comme ça, mais pas Saint Valentin. Je ne vois pas ce que d’être troué de partout a à voir avec l’amour, mais c’est une histoire pour un autre jour… À la vérité, personne ne sait qui est réellement Valentin, puisqu’il y a sept saints qui portent ce nom et sont célébrés à cette date…

Le petit chérubin vient des Grecs. Oubliez-le aussi; il n’a rien à voir avec la fête comme telle. Mais comme la moitié des Valentin dont la fête porte peut-être le nom sont morts décapités, il y a quelqu’un qui a dû se dire qu’on pouvait faire mieux comme visuel…

Donc, cette année, en égorgeant vos chèvres et en arrosant de sang le fils de vos voisins bien nantis dans votre grotte, pendant que les prêtres fouettent les passants et qu’un autre homme pige au sort le nom de votre blonde, j’espère que vous vous sentirez investis de la vraie signification de la Saint-Valentin.

Je vous envie, vraiment. Pas facile d’être célibataire…

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s