Au royaume des cons

 

Je sens ma patience se tirer tout doucement en vacances. Ce n’était déjà pas une journée de rêve, mais le crétin en face de moi s’affaire à en faire une journée de merde. Qu’il soit arrivé avec deux heures de retard n’en est même pas la raison principale. Qu’il n’ait même pas tenté de s’en excuser non plus. Je suis clairement à blâmer pour cette situation. J’aurais dû balancer l’objet de notre rencontre aux poubelles, plutôt que d’essayer de le vendre. Je m’étais promis de ne plus retourner sur ce site. Je me souviens soudainement de la raison de cette promesse…

Oui, je suis allé sur un site que je ne nommerai pas, mais que tout le monde connaît, pour avoir un jour où l’autre cherché à y vendre un truc qui prenait de l’espace sans raison à la maison. Pour être plus précis, je parle ici d’un site d’annonces classées. D’annonces classées gratuites, et je ne parle pas de celui qui se résume en quatre lettres. Je peux difficilement être plus clair… Ok, je peux être plus clair. Même le nom du site est ridicule et ne signifie rien…

J’y ai placé un exerciseur ABSwing, la semaine dernière, après l’avoir retrouvé au fond d’un placard. Vous vous souvenez sans doute de leurs infopubs, la nuit, et du nombre délirant de paiements à effectuer pour l’obtenir. Je le donnais pratiquement, uniquement par acquis de conscience, parce que j’ai horreur du gaspillage quand un objet peut connaître une seconde vie aux mains d’un autre. J’ai accepté de retarder un rendez-vous pour accommoder l’acheteur, parce que pour une fois, il avait l’air sérieux.

Résultat ? Après être arrivé en retard, et m’avoir fait déplacer mon rdv encore une fois, il monte sur l’appareil, que votre fils de six ans saurait utiliser, et manque de s’éclater la gueule par terre. Champion. Il prend son temps pour l’essayer, puis me reproche d’avoir fait de la fausse représentation.

Pendant un instant, je crois sincèrement avoir mal entendu.

-Hein ?

-C’est un appareil pour les jambes ! Tu le présentais comme un exerciseur pour les abdominaux ! J’achète pas ça !

-Ben voyons ! AB-Swing. Aaaab-swing, comme dans abdominaux, hellooo ? Je veux bien croire que tu ne sois pas foutu de l’utiliser, apparemment, mais si tu forces des jambes là-dessus, c’est peut-être un exerciseur du cerveau, qu’il te faudrait…

Ça y est ; ma patience est en chemin pour le triangle des Bermudes…

C’est comme ça chaque fois. J’y ai vendu un spa ; on m’a demandé si c’était possible de le vider avant que l’acheteur ne l’emporte. J’y ai vendu une guitare Fender et j’ai réellement reçu un courriel me demandant si les cordes étaient comprises. J’y ai vendu des cadres ; l’acheteur m’a demandé s’ils tenaient bien au mur. J’y ai annoncé des livres anciens, en toutes lettres, et on m’a demandé s’ils étaient de seconde main ou neuf. J’ai également reçu sept ou huit courriels pour me demander la taille de mes patins à roues alignées, alors que celle-ci se retrouvait dans le titre, et deux fois dans l’annonce. J’en passe, et des meilleures…

En fait, tous les acheteurs n’avaient que deux points communs ; ce n’étaient pas les crayons les plus aiguisés de la boîte, et ils voulaient tous payer le dixième du prix. Parce que les mots non négociable ne signifient strictement rien, sur ce site. Vous pouvez les répéter et les répéter à outrance, ils n’entrent pas. Que tu le veuilles ou non, quand tu vas sur un site cheap, tu tombes sur du monde cheap…

 Sans parler de ceux qui ne se pointent jamais, ce qui arrive environ une fois sur trois. Un adolescent m’a appelé environ dix-sept fois pour ma guitare Fender, en attendant d’avoir l’argent, pour s’assurer qu’elle n’était pas vendue. Il a finalement rappelé une dix-huitième fois, extatique, pour m’annoncer qu’il avait les fonds et passerait en soirée. Je n’ai plus jamais entendu parler de lui. Allez comprendre…

Il y a aussi ceux qui n’aiment guère que l’on refuse leurs propositions ridicules, et qui vous insultent copieusement pour vous le montrer. Il y a environ trois mois, pour avoir refusé une réduction de prix de 75% sur des articles de jardinage, une vieille dame m’a dit que je brûlerais en enfer. Ça faisait longtemps qu’on ne m’avait pas prédit ça, tiens…

N’empêche que ça rappelle de bons souvenirs de mes années à travailler en psychiatrie. Je sais parfaitement où j’irais chercher ma clientèle, si j’étais psychiatre…

Et si quelqu’un se cherche un abswing, il y en a un au milieu des poubelles, devant ma porte…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s