La course des petits

Merci mon dieu, nous sommes insignifiants. Nous habitons un pays, et plus encore une province où il ne se produit jamais rien d’important. Heureusement, nous n’avons d’influence sur personne, parce que l’électeur moyen est con comme un manche à balai, raciste et mal informé. Et comme il est minable, il n’a de cesse de faire élire un leader à son image.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir ressortir, dans la course à la chefferie du PQ, le débat du voile intégral. Le seul candidat à peu près acceptable de cette course vient de retomber au niveau zéro, en nous faisant une prise deux de la charte des valeurs, qui avait reçu un si bon accueil, la première fois…

Parce que je réfléchissais à ça, et je n’arrive pas à me rappeler d’un incident où une femme voilée, au Québec, a mis à mal la sécurité publique… Ce débat est, et ne sera jamais, qu’une question de racisme, où tout ce qui n’est pas blanc et catholique est mal perçu, jugé, insulté et diminué. Personnellement, je n’ai rien à battre des immigrants, de la religion, des musulmans et du voile. Je trouve que c’est insultant pour la femme, mais ce n’est certainement pas à moi d’aller lui dire comment vivre sa vie. Et je ne vois tellement pas ce que ça m’enlève à moi…

Ce qui me donne la nausée, c’est les écrans de fumée entretenus par les politiciens pour éviter d’aborder les vrais débats. Inutile de parler d’économie à quelqu’un qui n’y comprend rien. Idem quand vient le temps d’aborder la politique étrangère. Pourquoi parler d’enjeux sociaux et de pauvreté à des gens qui s’en foutent et pour qui le type qui quête au coin de la rue est une nuisance? Aborder l’éducation avec une population comptant un analphabète sur cinq personnes? Oubliez ça.

Mais le burkini, par contre, ça, ça fait parler! Le voile, ça oui! Les congés religieux, certainement! Parce que ça ne coûte rien d’insulter des minorités qui ne votent pas pour toi, de toute façon. C’est gratuit, et ça réveille l’intérêt du raciste moyen qui se fout de la politique le reste du temps!

Je m’attendais à ça d’un François Legault. Le ridicule est sa marque de commerce.

Apparemment, il n’est pas seul dans sa catégorie.

Je suis membre du PQ. Enfin, techniquement, puisqu’ils ont débité le montant de ma carte de crédit, mais ne m’ont jamais envoyé ma carte de membre. J’ai eu un vague espoir, quand PKP s’est pointé. Pas parce que je le croyais compétent politiquement, mais pour l’effet rassembleur. C’était l’occasion de renvoyer la CAQ au pays de partis politiques morts-nés, dont il n’aurait jamais dû sortir. L’occasion, peut-être, d’enfin sortir les libéraux. Sincèrement, il ne pouvait guère être plus nul que matante Pauline l’avait été. Suite à sa démission surprise, j’ai pensé que, peut-être, Bernard Drainville pourrait prendre le relais, mais l’argent l’intéressait apparemment plus que le bien commun. Je ne le blâme pas. Si Nathalie Normandeau, qui ne valait pas tellement plus comme animatrice que comme politicienne, pouvait toucher des centaines de milliers de dollars pour travailler dans une radio-poubelle de Québec, avec un co-animateur dont le Q.I. se calcule avec deux chiffres, un type possédant son bagage ne pouvait que faire mieux. Entre assurer sa sécurité financière et tenter de redresser un parti qui se meurt un peu plus chaque jour, il n’y a pas photo…

Ce qui nous laisse avec les restants. Cloutier, Ouellet, Hivon, Lisée et l’autre, là…

La santé d’Hivon lui a sans doute évité l’humiliation. Rien n’arrive pour rien.

Martine Ouellet, elle, doit en raffoler, car elle n’a de cesse de se ridiculiser. Encore cette semaine, elle prétendait mener la course, alors qu’elle n’a pas l’appui d’un seul député. Être perdu, je voudrais être exactement comme elle. J’ignore qui a bien pu la convaincre qu’elle avait des chances de devenir chef, avec un bagage politique aussi mince, mais ce n’était pas un ami.

Idem pour Cloutier, et qu’il mène la course est la preuve que l’électeur moyen n’y connait rien. Si ce monsieur devait devenir chef du PQ, la fin serait proche… Pas la moindre substance, et des propositions aussi farfelues les unes que les autres.

Quant à Paul St-Pierre Plamondon, ne me faites pas rigoler. Son nom est plus long que son expérience en politique. Le type n’est même pas député, et veut devenir chef… Ça fait sérieux.

Ce qui nous laisse Lisée. Un choix presque acceptable, jusqu’à ce qu’il se mette à jouer le jeu pathétique de ses adversaires, et tombe à leur niveau. Jusqu’à ce qu’il se mette à jurer pour faire petit peuple. Jusqu’à ce qu’il envisage de bannir le voile dans l’espace public, comme si la charte des droits et libertés était une vague notion. Jusqu’à ce qu’il en appelle aux bas instincts d’une population stupide et ignorante. À croire qu’il n’a rien appris de décennies à traîner dans le milieu, et à servir de vrais politiciens. On a failli avoir un choix décent, dans cette course. Failli…

Quand j’entends un candidat débuter une phrase par: Quand je serai premier ministre, je lève les yeux au ciel. Aucun d’entre vous ne sera jamais premier ministre. Ne vous bilez pas avec ça…

Le plus enrageant, c’est que le seul homme politique compétent, au PQ,  ne peut même pas se présenter, puisqu’il assure l’intérim. Sylvain Gaudreault vaut mieux que les quatre autres perdus réunis, et je me désole sincèrement qu’il ne soit pas de la course. Il relèverait le niveau que les autres s’obstinent à abaisser.

Alors faites-vous à l’idée: les libéraux seront de retour. Avec le fondateur d’air sardines qui s’amuse à diviser les votes en sachant très bien qu’il n’a aucune chance, un candidat sérieux aurait déjà du mal, une fois à la tête du PQ, à renverser la vapeur.

Et il n’y a pas de candidat sérieux dans cette course.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s